Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/05/2015

La culture intensive du navet...

 

L’intelligence est en jachère ! Culture intensive du chien borgne, rampant, qui lèche la main du pouvoir, des pouvoirs. Tous ! Tous à la soupe ! Tous à la gamelle, charognards qui se gavent d’eau de vaisselle comme les cochons, mes frères. Que disait Céline de tous ces ahuris ? Les Français, « ces abrutis cochons vendus à toutes les charcuteries du globe. »  Qui pourra ainsi raconter l’imposture collective, démocratique qui me démange du côté du coeur, l’artifice des personnages qui jouent le rôle d’une pièce où ils sont eux-mêmes leur propre public, l’institution du mensonge en principe fondamental de l’humanisme béat et de la chiennerie politicarde ?

« Vous voudriez que je cherche

La moitié d’un cul à botter ?

En ces temps on ne voit par lerche…

Ils n’ont même plus d’ cul, les Français !

ILS ONT VOTÉ, ET PUIS APRÈS ?...

C’est un pays qui me débecte

Pas moyen de se faire Anglais

Ou Suisse, ou con, ou bien insectes

Partout ils sont con-fédérés »,

chantait Léo Ferré dans Ils ont voté.

Paul Nizan, lui, écrivait (Aden-Arabie) que la France, « capitale de l’esprit, fille aînée de l’Église, muse de la démocratie [est] un pays peuplé de conducteurs d’esclaves et d’esclaves dociles auxquels la longueur, chaque jour réduite de leurs chaînes donne encore l’illusion de la liberté et des allures de pouvoir ».